Le Floridien.com
ABOUT US AD RATES MEDIA KIT CONTACT US PLACE an AD OUR ADVERTISERS OLD ISSUES
ACCUEIL / HOME HAITI-ACTUALITE COMMUNITY NEWS CULTURE SPORTS COMMUNAUTE EDITORIAL


Haitian American Business Summit Miami: Première édition réussie !
17 Juin 2017 | 8h23 PM ET


NORTH MIAMI - Le rêve que caressait depuis des mois le Comité de Direction de la 'Haitian American Chamber Of Commerce Of Florida (HACCOF)' d'offrir un podium aux acteurs de l'économie nationale haïtienne pour qu'ils puissent s'adresser aux fils expatriés du pays désireux d'investir s'est finalement concrétiser ce vendredi 16 juin.

En effet, sous le leadership de son Président Jeff Lozama, l'institution a pu rassembler plusieurs protagonistes importants des secteurs bancaires, commerciaux ainsi que d'autres acteurs de l'économie haïtienne, dans le cadre de la première édition du 'Haitian American Business Summit Miami'. Un coup d'essai tout à fait réussi compte tenu du niveau de contribution de haute volée et de l'engagement constructif des participants. L'événement qui s'est étalé sur toute la journée, s'est déroulé à la 'Florida International University, Kovens Conference Center', à North Miami.

Sponsorisé notamment par la Banque de République d'Haïti (BRH), le bureau du Commissaire du district 2 du comté de Miami-Dade représenté par Mr. Jean Monestime, la 'Primary Medical Care Clinic', le CFI, le 'Port of Miami', ainsi qu'Access Haiti, ce rassemblement a permis de réunir autour d'une même table des entrepreneurs, des investisseurs et autres différents acteurs du monde des affaires de la diaspora. Ils étaient venus s'enquérir de la situation d'Haïti de façon globale et pour prendre connaissance des opportunités qu'offre le pays en matière d'investissement.

Déroulé sous le thème : " Connecter, S'engager, Investir ", le sommet a réussi à mobiliser un nombre important de représentants de pas moins de 15 compagnies basées en Haïti, parmi lesquelles on retrouve la Banque de République d'Haïti (BRH), Unibank, SOFIHDES, Banque Nationale de Crédit (BNC), PHARMATRIX, CFI-HAITI, ainsi que plusieurs entreprises et associations locales. Ils étaient ravis de présenter leurs services et notamment de répondre aux questions et sollicitations des participants.

L'objectif de ce rendez-vous, selon le Chairman Jeff Lozama, est de "créer un évènement de référence à Miami, qui permette de connecter Haïti et sa diaspora ".

Le sommet s'est ouvert avec "un déjeuner-causerie" où le consul général d'Haïti à Miami, Gandy Thomas, a offert les mots de bienvenue à l'assistance, suivis d'une éloquente intervention du Commissaire Jean Monestime, représentant du district 2 au sein du gouvernement du comté de Miami-Dade.

La journée s'est poursuivie avec une succession de sessions, dans lesquelles les panélistes ont pu exposer leurs points de vue de façon directe et objective. Ils ont notamment éxaminé la meilleure façon de renouer avec Haïti, surtout sur le plan commercial. 'Linking Millenials in Haiti and the Diaspora', 'An Nou Tounen Lakay (Come Back to Haiti), 'Professional/Intellect Exchange', 'Anba Tonel Haitian American Elected Officials and Haitian Legislators' sont autant de thèmes hétéroclites qui ont été débattus. Ces sessions ont été modérées respectivement par Michael Lemke (AmCham), Dominique Jean-Jacques (NAAHP), l'avocate Michelle Austin Pamies, et le journaliste Frandley Julien (Le National).

Paul Altidor (Ambassadeur d'Haïti à Washington), Marc Alain Boucicault (Echo/Elan), Doudly Elius (Empower Haitian Women), Stephane Jean Baptiste (Kreyol Essence), et Christian Fombrun (Royal Decameron) faisaient également partie des intervenants.

Le Gouverneur de la Banque de la République d'Haïti, sponsor officiel de l'événement, Jean Baden Dubois, s'est adressé lors du déjeuner offert - en sa qualité d'invité spécial - à une audience enthousiaste empreinte de grande ferveur, baignant par la même occasion la grande salle de " FIU Kovens Conference Center " d'une atmosphère chaleureuse.

Élaborant sur les quatre axes primordiaux pour faire progresser l'économie nationale, M. Dubois a déclaré : " Il est temps de passer de l'état de subsistance à un état d'engagement. " L'intervenant a passé au peigne fin les nombreux défis auxquels fait face l'économie haïtienne, tout en rappelant le rôle majeur qui incombe à l'entité étatique qu'il dirige, à savoir diriger et superviser la politique monétaire et veiller à la stabilité du système financier.

L'invité spécial a présenté succinctement le cadre macroéconomique d'Haïti durant les trente-cinq dernières années (1982-2017), pour montrer à quel point la croissance moyenne du Produit Intérieur Brut (PIB), qui était de 5% annuellement avant cette période, a nettement fléchi pour atteindre un taux rédhibitoire de 2%, alors que la population haïtienne n'a cessé de croitre durant ce même laps de temps. À l'analyse de ces données, M. Dubois en a déduit une paupérisation lente et inexorable d'Haïti, une tendance de fond qui s'est malheureusement installée dans la durée.

D'un autre côté le gouverneur de la BRH a fait savoir que les exportations du pays s'élèvent à environ un milliard de dollars, alors que les importations atteignent jusqu'à 4 milliards. Ainsi, reconnaît-il, n'eussent été les 2 milliards de dollars de transferts envoyés annuellement par les membres de la diaspora, la situation serait encore pire sur le plan économique.

M. Dubois ne s'est toutefois pas contenté d'avancer que des chiffres alarmants car, dit-il, Haïti regorge d'opportunités. Pour étayer ses dires, il cité en exemple le projet de la construction d'un nouvel hôpital dernier cri qui viendrait renforcer la capacité d'accueil touristique d'Haïti.

M. Dubois a également loué l'énorme contribution des filles et fils du pays vivant à l'extérieur, notant que 80% de l'intelligentsia haïtienne était installée à l'étranger. Il a en outre estimé que si ces derniers pouvaient partager leur savoir avec les 20% restés au pays, cela pourrait grandement aider Haïti à aller de l'avant et l'engager sur la voie du développement de manière durable et pérenne.

" Nous avons certes besoin du capital financier que constitue la diaspora, mais nous avons encore plus besoin de votre capital humain pour informer et exceller," a dit M. Dubois.

Plus loin, le gouverneur de la BRH en a profité pour partager avec les participants des informations utiles, ceci afin de mettre au diapason les Haïtiens de l'intérieur et de l'extérieur quant à leur connaissance sur l'évolution générale de la réalité économique haïtienne. De telles informations, selon lui, contribueront à jeter la lumière sur le cadre macroéconomique d'Haïti et permettront de clarifier les zones d'ombres qui rebutaient certains investisseurs.

Deux Haïtien-Américains qui évoluent dans le monde des affaires aux États-Unis ont été honorés au cours de ce sommet. Il s'agit de Pascal Desroches et Rudy N. Brioché. En plus de partager les mêmes racines haïtiennes, ces deux co-citoyens modèles ont comme point commun la priorité qu'ils ont donné à l'éducation et cela depuis leur plus jeune âge. L'excellence de leur cheminement académique et professionnel leur a d'ailleurs valu une salve d'applaudissements des convives, qui ont voulu par-là manifester leur admiration pour ces parcours exemplaires qui font la fierté de toute une communauté.

Pascal Desroches est vice-président exécutif et chef des finances de Turner, un portefeuille de nouvelles, de divertissement et de l'animation, des chaînes ou sites célèbres comme CNN / U.S., CNN International, CNN.com et HLN; TBS, TNT, Turner Classic Films et Truth; Cartoon Network and Adult Swim, et Turner Sports.

Arrivé aux États-Unis avec ses parents immigrants à l'âge de cinq ans, il est responsable de toutes les opérations financières de Turner et travaille en étroite collaboration avec la société mère Turner Time Warner Inc. sur diverses questions financières, y compris les fusions et acquisitions, les prévisions et les rapports. Pascal est également responsable des organisations mondiales de technologie, de sécurité et d'installations de Turner.

Rudy N. Brioché quant à lui occupe le poste de vice-président à l'administration mondiale des politiques publiques et des politiques de Comcast Corporation. Dans ce rôle, il se concentre sur le développement des positions politiques publiques et de l'analyse législative de l'entreprise.

Avant de se joindre à Comcast, Rudy a été conseiller juridique du commissaire Jonathan S. Adelstein à la Commission fédérale des communications et conseiller législatif du sénateur américain Frank Lautenberg (D-NJ). Dans ces rôles, il s'est concentré sur la politique des médias et du haut débit.

Plusieurs autres rounds de discussion sur des thèmes variés ont eu lieu entre 15 heures et 18 heures. Parmi les débats les plus animés, on citera 'How to Do Business in Haiti' et 'Multi-National Experience Investing in Haiti' qui ont capté l'intérêt des participants avec des interventions riches et engagées.

À la clôture, on pouvait lire sur le visage du plus grand nombre une satisfaction affichée qui démontre, si besoin est, le succès de ce sommet.

Questionné sur l'utilité de l'événement, le Chairman de HACCOF, Jeff Lozama, l'air heureux d'avoir accompli sa mission, a déclaré que : " ce sommet vise à soulever l'intérêt chez les acteurs financiers (publics et privés) d'Haïti pour venir à la rencontre des professionnels de la diaspora, dans le but d'éviter dans le futur ce que nous de la génération actuelle craignons, à savoir la perte des devises de la diaspora qui semble déjà imminente. Car nos enfants qui sont nés et ont grandi aux États-Unis n'auront quasiment aucun contact avec la mère patrie. Pour pallier à ce manque de devises, nous devons trouver un moyen de connecter de façon sûre nos jeunes professionnels, en leur offrant des opportunités d'affaires. Ainsi, au lieu d'envoyer des transferts d'argent, nous pouvons investir dans le pays. Cela nous permettrait d'aider l'économie haïtienne et de générer des dividendes sur nos investissements.

" Je suis vraiment satisfait du niveau de participation. Aujourd'hui, nous ne faisons que planter une semence. Nous allons faire le suivi de ce sommet au cours des mois qui vienenent afin de récolter les fruits, " a conclu Jeff Lozama.







HOME PAGE




Home

Home

Home


Home


LE FLORIDIEN e-version
Vol.17 No.389 | June 16 - 30, 2017

Description: Page couverture

"NOS ANCIENNES EDITIONS (pdf)"

><br>
  <br><br><br><br>
 </A></div>
  </b> <br>
 
  
  <br>
  </center>  
        
      </p>
</div><br><br><br>
  
 <img border=0 src=




MADAME GOUGOUSSE HAITI CUP 2016
Dimanche 22 Mai 2016 / FIU North Stadium

Home





L’ACTUALITÉ EN VIDÉO


Vol inaugural de la American Airlines Miami vers Cap-Haïtien le jeudi 2 octobre 2014.


Home Haïti-Politique Florida Politic Culture Sports Communauté Editorial Haitian News

To contact us, please call (305)-610-7481 Thanks for visiting Le Floridien Newspaper


 

This site is progressively updated. Copyright 2013 Le Floridien Inc. All rights reserved - 2013   |  Tous droits réservés