Un éminent pédiatre et cardiologue d’origine haïtienne, le Dr Jean Claude Fouron, reçoit l’une des plus hautes distinctions du Canada. Il rejoint, au sein de l’Ordre du Canada, de nombreuses autres personnalités récompensées pour leur œuvre et leur contribution à ce pays.

SERVICES ABOUT US AD RATES MEDIA KIT CONTACT US PLACE an AD OLD ISSUES OUR ADVERTISERS
Directeur de Publication - Publisher: Dessalines Ferdinand
Online Edition Home Haïti-Politique Culture Sports Actu Communautaires Editorial Haitian News




Verginio Vergin du groupe "Ti Chapo" nommé
ROI du MiamiBroward One Carnival 2011



MIAMI GARDENS -- Pour une cinquième année consécutive, la bande masquée Ti Chapo a porté haut les couleurs d'Haïti au carnaval caribéen de Miami Broward, à l'occasion de la 27e édition de cette festivité déroulée dans les rues de la ville de Miami Gardens.

Ils étaient plusieurs dizaines de milliers de carnavaliers à applaudir le dimanche 9 octobre écoulé plus d'une vingtaine de groupes masqués aux couleurs multiples ayant défilé à pied sur environ 6 km, partant du Calder Casino & Race Track pour attérir leur course au au Sun Life Stadium à l'occasion.

Les acteurs des différents cortèges représentant chacun des pays de la Caraïbe, notamment la Jamaïque, la Dominique, Antigua, la Barbade, les îles Turks et Caicos, les îles Vierges, la Guyane, Sainte-Lucie, Trinidad & Tobago, et bien sûr la République d'Haïti ont, par leurs déguisements somptueux, émerveillé les milliers de spectateurs massés tout le long du parcours du défilé de cette édition 2011 organisée sur le thème « Miami carnival in the garden ».

Ti Chapo, cette organisation haïtienne basée dans le sud de la Floride, dont la mission est de mettre en valeur et de promouvoir la riche culture nationale, a une fois de plus fait bonne figure au grand défilé. Par ses chorégraphies et ses costumes originaux, Ti Chapo a su vendre la culture haïtienne à travers cette grande festivité caranavalesque où une dizaine de nations caribéennes ont été représentées.

Composée d'étudiants et de professionnels de la danse, la bande masquée Ti Chapo a défilé sur le thème principal " Plante pou rekolte " pour étaler aux spectateurs la belle culture haïtienne dans toutes ses composantes.

La nature était à l'honneur, plus précisément l'agriculture. Celle-ci a été mise en évidence à travers des sous-thèmes comme " Fey nan Bwa " avec des danseurs représentant des arbres, " Saveur tropicale ", montrant des fruits juteux, " Corne d'abondance" illustrant la récolte, alors que " Honneur aux femmes du marché " a peint les valeureuses paysannes de nos campagnes avec leurs larges robes bariolées typiques.

Selon Farah Larrieux, PDG de Thelar Advertising, le thème "Plante Pou Rekolte" a été choisi pour plusieurs raisons. Il s'agissait de marquer la dévastation du pays natal causée par les catastrophes naturelles, le manque de culture des terres et la déforestation, et aussi d'attirer l'attention sur l'impact du tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Mis à part la parade des costumes et l'animation des DJ sur les chars, cette festivité carnavalesque a été surtout marquée par la compétition entre les différents groupes masqués. Plusieurs critères sont pris en compte, tels le roi, la reine, l'originalité des costumes, l'animation des DJ, le nombre de masqueraders, pour ne citer que ceux-là. Cette festivité, qui accueille traditionnellement plus de 100 000 fétards venus d'un peu partout des Etats-Unis d'Amérique, du Canada et de plusieurs pays caribéens, constitue un tremplin favorisant le partage des cultures, notamment à travers les plats nationaux, les musiques, les produits artisanaux et les danses des pays qui y prennent part.

Si le groupe Ti Chapo n'as pas pu décrocher le titre de meilleur groupe masqué, cependant un membre de cette formation haïtienne est sorti victorieux dans la course pour le titre de "Roi du Carnaval". En effet, C'est le jeune compatriote haïtien Verginio Vergin, portrayant “Division is Evil ( La Division est un Démon), qui est couronné Roi de cette édition 2011. Une grande fierté pour l'ensemble de la communauté haïtienne, un triomphe pour la culture haïtienne.

Signalons que plusieurs groupes de danseurs étaient venus de Jacmel pour réhausser la présence haïtienne à ce defilé. Le maire de Port-au-Prince, Jean-Yves Muscadin Jason, qui participait à l'événement, estime que c'est pour lui une expérience extrêmement enrichissante.

“Étant présent ici au carnaval de Miami, j'ai découvert beaucoup de possiblités à exploiter pour une meilleure organisation du carnaval en Haïti. Ma présence ici est de travailler dans une dynamique avec la mairie de Miami dans le cadre du jumelage avec la mairie de Port-au-Prince ", précise l'édile Jason, qui promet d'exploiter au maximum les expériences faites, tant sur le plan sécuritaire que sur le plan organisationnel, pour réhausser l'image du carnaval haïtien.

Avec Amos Cincir/Le Nouvelliste

Mis à jour le 17 octobre 2011

Retour à la page d'Acceuil
[ HOME ]





Home


Home



Home



Home






Toute reproduction du contenu de ce site ou de ces éléments graphiques quels qu'ils soient sans
autorisation expresse de "LE FLORIDIEN" est formellement interdite.

____________________________________________________________________
Ce site est progressivement mis a jour / This site is progressively updated.
______________________________________________________________________

© 2001 Le Floridien. All rights reserved.

To contact us please call (305)-610-7481
Thanks for visiting Le Floridien Newspaper.