.

SERVICES ABOUT US AD RATES MEDIA KIT CONTACT US PLACE an AD OLD ISSUES OUR ADVERTISERS
Directeur de Publication - Publisher: Dessalines Ferdinand
Online Edition Home Haïti-Politique Culture Sports Actu Communautaires Editorial Haitian News


Le "Konpa dirèk" valablement représenté à "Best of the Best Concert"



MIAMI - Best of the Best Concert, l'un des événements culturels les plus rassembleurs déroulés annuellement au centre-ville de Miami, considéré comme l'une des vitrines les plus en vue du reggae dancehall aux États-Unis, a ouvert ses portes pour la première fois au "Konpa dirèk", en invitant la formation T-Vice à y participer lors de son édition 2012 déroulée le dimanche 27 mai dernier.

Bien que l'événement réunisse au cours de ces deux dernières éditions de grands noms de la musique hip-hop américaine, il attire toujours un public majoritairement caribéen, une foule estimée cette année à plus de 10, 000 spectateurs. Le line-up du 27 mai 2012 était bien balancé avec la présence d'une panoplie d'artistes solos et de groupes musicaux très connus pour leurs nombreux hits. Citons entre autres les rappeurs 2 Chainz, Meek Mill, Fat Joe, Fabolous et French Montana ; les vedetttes jamaïcaines Shaggy, I-Octane et Mavado qui ont performé respectivement avec leur groupe.

Les organisateurs avaient décidé à la dernière minute de délocaliser le concert de Bicentennial Park au profit de Bayfront Park, renové il y a environ deux ans. Le spectacle a démarré vers 4 heures de l'après-midi avec la prestation d'un nombre d'artistes locaux peu connus des spectateurs déjà présents. Les choses sérieuses ont véritablement commencé vers les 7 heures du soir avec l'arrivée sur scène de Laza Morgan, connu principalement pour sa chanson reggae "One by One". Au cous de sa prestation, le jeune chanteur a emballé l'assistance, particulièrement la gent féminine.

Marcia Griffiths, un ancien choriste du légendaire groupe de feu Bob Marley, et Admiral Bailey, ce paire d'artistes vétérans n'ont malheureusement pas pu faire trop bouger une foule pour la plupart trop jeunes pour se souvenir même de leurs plus récents succès.

La rappeuse Briana Perry, une étoile montante à Miami, a donné le coup d'envoie du segment de la musique hip-hop avec sa chanson tube "Marilyn Monroe". Ses chaussures à talons trop hauts l'ont sans doute empêché de bouger sur la grande scène comme voulu. Aussi bien que sa tenue vestimentaire, dont sa jupe si courte laisse apparaître clairement sa postérieure le moindre mouvement.

Perry a été suivie par des représentations enthousiastes de Ace Hood (son vrai nom, Antoine McColister, originaire de Deerfield Beach) et 2 Chainz (de son vrai nom Tauheed Epps, origianire d'Atlanta), qui ont fait preuve d'une bonne complicité scènique, mettant en évidence leur compétence musicale. Puis Fat Joe, français Montana, Meek Mill et Fabolous se sont relayés sur scène pour faire bouger le public de la soirée.

Ce fut ensuite une succession de groupes de musique live et d'artistes reggae comme Shaggy, Christopher Martin, Demarco, Serani et I-Octane. Ces derniers ont offert une belle ambiance à ces milliers de fêtards dans un Bayfront Park presque rempli de sa capacité maximale. Shaggy qui a reçu la clé symbolique de la ville de Miami des mains de la commissaire du distrcit 5, Michelle Spence-Jones, a prouvé une fois de plus qu'il est l'un des artistes les plus populaires dans le monde ragga dancehall, en jouant ses plus grands hits comme "Boombastic" avec son groupe pour plonger la foule dans une ambiance très festive.

Pour les spectateurs haïtiens qui attendaient leur représentant avec impatience, c'est enfin arrivé ! Il est 10 heures 12. Le groupe T-Vice prend la relève sur scène. Le leader guitariste chanteur Roberto Martino tient à remercier les organisateurs pour avoir invité la musique compas à cette grande fête déroulée sous le signe de la fraternité. Sans complexe, l'aîné des frères Martino a demandé aux spectateurs haïtiens de leur identifier dans la foule en tirant leur petit bicolore bleu et rouge dans l'air. Les cris des milliers de compatriotes, des jeunes pour la plupart, ont retenti d'une seule voix dans le parc, à la demande du guitariste " Kote Ayisyen m yooooooo… Fè yo wè nou…montre drapo nou ".

T-Vice a démarré sa performance d'environ vingt-cinq minutes avec une des ses pièces les plus épicées "Epi'm Pa bon" avant de jouer plusieurs autres séquences d'autres morceaux très connus des mélomanes haïtiens. Alternant le créole et l'anglais dans sa conversation avec la foule, le frontman a invité tous les spectateurs présents à faire un mouvement de "gauche à droite" avec leur main, question de mettre plus de monde que possible dans l'ambiance euphorique du "konpa dirèk" qui a atteint son paroxisme lorsque le groupe enchaîne avec les riffs de guitare qui ont fait son succès au carnaval officiel des Cayes en février dernier, avant de clôturer de fort belle manière avec son fameux "Men Elikoptè a !".

Le concert a pris fin vers 11hr 30 du soir sans incident à l' extérieur comme à l'intérieur avec la performance de trois autres groupes jouant de la musique dancehall.

Concluons pour dire que la formation T-Vice a valablement représenté le "Konpa dirèk" à "Best of the Best Concert", et que sa participation doit certainement servir de référence pour l'addition, pourquoi pas, d'au moins un autre groupe haïtien dans le line-up à la plus prochaine édition.

DF/Le Floridien

Mis à jour le 1er juin 2012




Retour à la page d'Acceuil
[ HOME ]





Home


Home



Home



Home






Toute reproduction du contenu de ce site ou de ces éléments graphiques quels qu'ils soient sans
autorisation expresse de "LE FLORIDIEN" est formellement interdite.

____________________________________________________________________
Ce site est progressivement mis a jour / This site is progressively updated.
______________________________________________________________________

© 2001 Le Floridien. All rights reserved.

To contact us please call (305)-610-7481
Thanks for visiting Le Floridien Newspaper.